Piz Bernina : Biancograt et Traversée Piz Palü

26 au 28 mai 2017

Nous avons un week-end de 4 jours devant nous et nous allons en profiter.
Départ avec la team direction les Grisons. 6h de route plus tard, on arrive à Pontresina, en Engadine, notre lieu de départ pour le Piz Bernina.
Ski sur le dos, nous marchons en direction de la cabane Tschierva. On longue route plate où circule des calèches jusqu’à un hôtel. D’ici, nous prenons un sentier plus raide qui nous offre une vue splendide sur des montagnes que nous n’avions jamais vue.
La cabane est en vue ainsi que notre sommet convoité. La fameuse Biancograt se dessine devant nous.
Nous sommes parti sans infos sur les conditions, ce sera donc un coup de poker. Arrivés à la cabane, il y a du monde. Ils nous informent qu’il ont fait la Biancograt mais se sont arrêtés à l’antécime « Piz Bianco ». Soulagement donc, et pour le dernière partie, on va se débrouiller.
Le local d’hiver est parfaitement aménagé. On cuisine sur le poêle un bon plat de spaghettis bolo. Après la vaisselle, on ne tarde pas à aller se coucher mais sans trouver le sommeil. Le poêle a si bien chauffer que le local ressemble a un sauna. On ouvre les fenêtres un moment et le tour est réglé.
3h30, réveil. Rapide déjeuné et on part en direction du col par une succession de ressaut en neige. On avance vite et on arrive au col où le soleil nous y attend.
A partir d’ici nous mettons la corde et on commence à remonter l’arête facile qui va nous mener sur cette mythique pente de neige vers le ciel. Le rocher est bon et il commence à faire chaud.
Après quelques passages d’escalade et une traversée en neige, nous y voici, sur la Biancograt. C’est fou. On a qu’une envie c’est d’y monter, ce qu’on se dépêche de faire.
La neige est bonne, la progression est facile. Encore quelques pas et nous arrivons au sommet du Piz Bianco à juste pas 4000m.
Ici, l’été quand il y a foule, certaines cordées attendent jusqu’à 2h avant de s’engager sur l’arête. Aujourd’hui nous sommes seuls à profiter de cette voie et c’est un pur bonheur !
Une première traversée aérienne sur rocher suivi d’un petit rappel. On se régale de cette grimpette au soleil, la vue est impressionnante. De part et d’autre de l’arête, de faces raides de 600m donnent une ambiance incroyable.
Encore un petit effort et nous foulons le sommet du Piz Bernina ! On profite un moment de cette magnifique journée sans vent au sommet et nous commençons la descente.
Avec Steve nous descendons l’arête de la voie normale, septiques quand au plan des 3 autres de skier la face devant l’incertitude de pouvoir passer le sérac. Finalement ils y arrivent et nous les rejoignons peu de temps après à la cabane Marco e Rossa.
Ce refuge d’hiver est beaucoup plus spartiate. Il est à 3600m et peu équipé sauf en couverture. Nous faisons un rapide récupération à base de thé puis débitons un flot ininterrompu de conneries jusqu’à se mettre sous la couette… ou plutôt les 6 couvertures.
Le lendemain, nous ne partons pas trop tôt. A 6h, nous enfourchons nos skis en directions du Piz Palü. Une traversée sous les séracs avant d’arriver à un col d’où part l’arête.
Ski sur le sac, on commence à grimper la crête qui se dresse devant nous. L’escalade est facile et nous progressons vite. Arrivés au premier sommet, on continue part un traversée qui nous mène à la pente de neige sous le sommet du Palü.
Nous y sommes ! Petites photos pour immortaliser ça et on continue parce que c’est pas fini. La suite de l’arête est en neige, impressionnant avec les pentes raides de chaque côté.
Ski pour rejoindre le téléphérique sur une neige un peu dure. Comme dessert, une remontée à pied jusqu’au restaurant où nous fêtons dignement ça !

Puis retour chez nous, bouchons bouchons ça avance pas, interminable mais on arrive avant la nuit ouf !
Merci les gars c’était trop beau !!!

Flickr Album Gallery Powered By: Weblizar